Swae Lee: accusé d'avoir cassé le nez d'un fan ! (Photo)

11 septembre 2017
Par Aurélie AMCN
Swae Lee et son frère sont poursuivis en justice par un fan. Persuadés que ce dernier est un menteur, les rappeurs décident de contre-attaquer. On vous dit tout.

Swae Lee sait comment ambiancer une foule en délire lors de ses concerts. D’ailleurs, outre le fait de sauter partout, son hobbie favori sur scène est de lancer des bouteilles d’eau dans le public. Alors, mieux vaut pour vous être un bon réceptionneur ou être assez malin pour esquiver une bouteille d’eau en plastique. Chose que Jonathan Marko, un fan originaire du Michigan, semble avoir littéralement omis de faire. Et pour cause, ce dernier vient de porter plainte contre le groupe Rae Sremmurd, composé du rappeur Swae Lee et de son grand frère Slim Jxmmi, pour coups et blessures, mais aussi pour négligence. 

Ce dernier accuse les deux rappeurs de lui avoir cassé le nez avec une bouteille d’eau en plastique lors d’un concert en octobre 2016. Et pour témoigner de la gravité de ses blessures, le jeune homme a même ressorti une photo de sa blessure (ci-dessous), un an après les faits. On y aperçoit un nez en sang et quelques points de suture. Jonathan Marko réclame le remboursement de ses frais médicaux et un dédommagement. Mais aujourd’hui, le célèbre site TMZ, annonce que Swae Lee poursuit à son tour son malheureux fan. En effet, l’acolyte de French Montana sur le titre « Unforgettable » se défend et nie les faits. Nos confrères américains rapportent même que le rappeur de 24 ans affirme avoir « 3 000 concerts pour prouver que ce mec est un menteur… ». 

Côté musique, en août dernier Swae Lee a annoncé de nouveaux projets musicaux : « nous avons un projet Sremmlife 3 en préparation. Nous sommes sur le point de le finir. Nous devrions cependant balancer quelques chansons avant pour vous préparer ». Plus récemment, nous avions même droit à une vidéo (ici) tournée dans un studio d’enregistrement où nous pouvions même écouter un petit extrait de ses nouveaux sons. 

La blessure de Jonathan Marko