Bordeaux : pénurie de biens sur le marché de la location

pixabay
09 juillet 2018
Par Laure Deville
L’union des syndicats de l’immobilier en Aquitaine tire la sonnette d’alarme.

Alors que la plupart des bacheliers ont obtenu leur résultat pour cette session 2018, il va falloir maintenant préparer la prochaine rentrée. Pour certains, c’est le départ de la maison et il faut donc trouver un logement étudiant. « Je leur souhaite bon courage » déclare Daniel SEIGNAT président de l’UNIS pôle Aquitaine. En effet, en 2017, il était déjà bien compliqué de trouver un studio sur Bordeaux, cette année ce sera pire avec au moins une baisse de 34% des biens en location sur Bordeaux, mais aussi sur Talence.

Écouter le podcast

Plusieurs facteurs expliquent cela selon Daniel SEIGNAT. L’attractivité liée à l’arrivée de la LGV d'abord, la démographie qui grimpe sur la Métropole Bordelaise, mais aussi et surtout le Airbnb. En effet, de nombreux propriétaires préfèrent passer par la location ponctuelle qui rapporte beaucoup plus. Pourtant sur Bordeaux, la ville a pris des mesures pour les limiter mais cela ne suffit pas.

Écouter le podcast

D’ailleurs, une nouvelle clientèle, parisienne principalement, arrive sur Bordeaux et achète un pied à terre  pour ce genre d’opérations.

 Écouter le podcast

Aujourd’hui, les biens recherchés par les étudiants restent le studio mais beaucoup se tourne désormais vers la colocation avec comme conséquence une hausse de la demande sur les T3 et T4 qui se font de plus en plus rares.

Écouter le podcast